La construction en paille

Posted on by 0 comment

Mine de rien, la construction en paille suit son grand bonhomme de chemin.

paille
Les bâtisseurs qui ont recours à ce matériau (naturel, sain, écologique, abondant… est-il besoin de le préciser ?) sont de plus en plus nombreux. Dans notre pays, beaucoup d’entre eux se sont maintenant regroupés au sein du Réseau français de la construction en paille pour partager leurs compétences, leurs savoir-faire, leurs réalisations, leurs projets et tout ce qui, de manière pratico-pratique, fait avancer le schmilblick du développement durable.

Il est à la fois tout proche et déjà bien lointain le temps où cette nouvelle manière de construire et d’habiter n’en était qu’à ses prémices concoctées plus ou moins secrètement par tel ou tel « fada ». Désormais, les chantiers succèdent aux chantiers, entremêlés de stages de formation ou de perfectionnement, à grands coups de convictions associatives et participatives. Qui plus est, les expériences personnelles et collectives dans notre bel Hexagone vont à la rencontre d’autres approches, au-delà de nos frontières. Bref, le mouvement est lancé et l’on ne voit pas, en cette étrange période où la Terre qui nous abrite risque de crever d’asphyxie et d’empoisonnement programmé, qui pourra bien l’arrêter.

Après les élans spontanés de quelques audacieux « compaillons » et autres bâtisseurs d’une autre planète, la construction en paille a maintenant pignon sur rue. Elle s’est structurée et repose sur une organisation qui, tout en privilégiant l’esprit associatif, n’en revêt pas moins un caractère très « pro ». Qu’on se le dise : on n’a pas affaire ici à une bande de Bobos en goguette, mais bien à de vrais bâtisseurs qui font appel à de vraies règles techniques pour construire de vraies maisons.

Il suffit pour s’en convaincre de consulter le numéro 2 d’ « Info Paille », le bulletin du Réseau français de la construction en paille. Il y est notamment question de règles professionnelles, de formation, de centre de ressources, d’assurances construction… Par ailleurs, mention y est faite de nombreuses initiatives, rencontres ou réalisations illustrant une commune approche de l’art de bâtir.

« Cette année devrait être un grand millésime pour la construction paille » affirme, sans ambages ni fausse modestie, Philippe Liboureau, co-administrateur du Réseau français de la construction en paille. Nous voilà donc avertis ! Un commun élan d’optimisme et de réalisme écologique va bel et bien continuer d’inspirer Philippe et ses compagnons « pailleux« . Ce sera tout, sauf… un feu de paille !

Category: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *