Maisons d’animaux pour jardin biologique

Posted on by 0 comment

Amis du jardin biologique, les coccinelles, les crapauds, les grenouilles, les hérissons, les chauves-souris, l’orvet… sont de plus en plus menacés. Voici une manière de les protéger en achetant ou en fabriquant une maison qui les abritera pendant l’hiver. Chaque espèce possède un type architectural l’aidant à faire face aux prédateurs.

Les coccinelles nous aident efficacement à lutter contre les pucerons. Pensons à les protéger en installant leur future maison sud-est contre un arbre, proche d’un de leurs arbustes préférés comme le noisetier ou le cornouiller.

Quant à la grenouille, un coin frais ombragé où l’habitation (cela peut-être un tas de foin ou de fumier) sera installée au raz du sol, à côté d’un tas de pierre, d’une mare, près du jardin serait l’idéal. La grenouille est une dévoreuse d’insectes, de limaces, d’escargots et vers de terre. C’est le même dispositif que l’on peut observer chez l’orvet. Celui-ci fait l’objet d’une protection sur tout le territoire national.

maison-insectes

Accueillir l’hérisson, le temps du passage de l’hiver  dans un abri de bois ou une cavité de terre mélangée à des pierres sous un buisson. Laisser de l’herbe coupée à proximité pour qu’il fasse son  nid.

Et pour nos petites chauves-souris qu’il est indispensable de sauver pour la bonne raison qu’elles sont indispensables dans nos jardins et inoffensives malgré la mauvaise réputation.  Insectivores voraces de moustiques, de mouches, de moucherons. Si vous voulez les aider, fixer des maisons par petits groupes entre 3 mètres et 5 mètres de haut sur un tronc d’arbre.

Category: tendances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *