Blog Archives

Papiers peints et tissus

Posted on by

Les papiers peints

Les papiers peints font leur grand retour ! Mais pas comme nos parents, sur un seul mur, ou même un seule lé au milieu du mur pour créer un effet déco, chic !

Tous types de papiers peints pour tout type d’usage

Le papier peint classique

Composé de feuilles de papier sur lesquelles sont directement imprimés les motifs. C’est celui que l’on utilise le plus couramment dans les pièces de vie car son rendu reste impeccable et son prix est le plus compétitif. En revanche, ce type de papier peint est relativement délicat à poser car très fragile. Pour préserver les couleurs de ses papiers peints dans le temps, il faut, dans la mesure du possible le protéger des lumières directes trop fortes.

Le papier peint expansé

Ce papier peint est plus épais que le papier peint classique, ce qui lui confère une grande résistance. On trouve une grande variété de textures : imitation tissu, crépis… Ce papier peint est idéal pour camoufler les imperfections du mur.
Il est adapté à toutes les pièces, surtout celles qui sont les plus sollicitées.

Le papier peint vinyle

Très en vogue, ce papier peint est recouvert d’une couche de vinyle (à base de PVC) qui le rend imperméable et lessivable. Il peut être utilisé dans toutes les pièces, y compris dans les pièces humides comme la salle de bains.
Il est intéressant dans une chambre d’enfant car facile d’entretien avec une simple éponge humide. Enfin, le papier peint vinyle est très facile à poser. Vous utiliserez de préférence une colle spéciale pour papier peint vinyle.

Le papier peint intissé

Petit dernier dans la famille des papiers peints, ce papier est épais et préencollé. Il se compose de deux feuilles : la première feuille sur laquelle sont imprimés les motifs, et la seconde qui est soit un papier soit une enduction de vinyle, couché sur un support non-tissé.
C’est cette feuille qui est enduite de colle. Ce papier peint se pose très rapidement et camoufle avantageusement les défauts du mur. Ce sont des papiers peints parfaitement adaptés pour les débutants !

De manière générale, les papiers peints se posent sur des murs propres et lisses.
Si l’état de votre mur le nécessite, vous appliquerez un papier d’apprêt avec le papier final, voire même un enduit de rebouchage si votre mur présente des trous importants ou un enduit de finition pour les petites imperfections.
Les enduits se poncent une fois secs.
Il existe des colles en poudre à diluer dans l’eau ainsi que des produits spéciaux pour pose du papier sur une surface laquée.

Budget : bon marché
Pose : facile
Durabilité : moyenne

Category: tendances

Conseils et idées pour réaliser la suite parentale idéale

Posted on by

La suite parentale est le lieu idéal pour les couples dans une maison familiale. Avez-vous pensé à cette pièce essentielle pour vous ressourcer ?

La suite parentale fait partie des critères les plus importants pour les futurs acquéreurs d’une maison. En effet quoi de mieux qu’un espace réservé aux parents ? Le plus souvent réalisée par un bon artisan rénovation  , la suite parentale regroupe la chambre, la salle de bain et parfois le dressing dans une même zone. Il existe différentes configurations de suites parentales. Cependant, elles dépendent de l’agencement de la maison et de la surface disponible. Par exemple, certaines suites intègrent la douche dans le coin chambre, alors que d’autres styles de suites séparent ces deux pièces.

création suite parentale

création suite parentale

Les suites parentales avec pièces séparées

Afin de conserver son intimité, il peut être plus judicieux de séparer la chambre de la salle de bain. Pour ce faire plusieurs solutions sont disponibles.

Cloison sur rails

Les portes coulissantes sur rails permettent de garder de l’espace tout en offrant une « cloison » entre chaque pièce. Vous pouvez ainsi garder votre intimité en fermant quelques portes. On optera cependant pour des portes vitrées avec de l’opacité pour ainsi garder de la luminosité. Pour une ambiance cocooning choisissez des matériaux en bois, ils apporteront plus de chaleur.

Pour un côté industriel, nous vous conseillons d’adopter des portes en métal (style verrière) comme une ambiance industrielle.

Séparation en enfilade

Lorsque la configuration de l’espace vous le permet, les pièces en enfilades peuvent être une solution idéale pour garder un espace ouvert mais qui peut, également, être fermé facilement. Cette technique  permet d’offrir de la continuité entre chaque pièce, en équipant chaque entrée de portes coulissantes vous pouvez fermer à votre guise les espaces. À vous de choisir la disposition des pièces, qui vous semble le plus logique et pratique, notamment si vous songez à installer un dressing.

Les suites parentales avec salle de bains intégrée

Lorsque l’espace est suffisamment grand vous pouvez intégrer la douche et/ou la baignoire dans votre chambre. Il faut compter entre 16 et 20m² pour que l’espace soit agréable. La salle de bain fait alors partie intégrante de la chambre. Des petites séparations peuvent être mises en place à l’aide de murets pour séparer visuellement les deux espaces.

Les suites des hôtels peuvent être de très bonnes sources d’inspiration pour l’intégration de la pièce d’eau dans la salle de bains.

Les suites parentales avec dressing

Pour une suite parentale fonctionnelle, optez pour l’installation d’un dressing. Grand ou petit dressing, pensez le vôtre selon vos besoins et votre espace disponible. Vous devrez peut-être faire des compromis selon votre espace. L’agencement chambre, salle de bains et dressing doit être pratique. Nous vous conseillons d’installer le dressing entre la chambre et la salle de bains.

Category: rénovation

Fabriquer un dressing soi-même : conseils et astuces

Posted on by

Vous manquez de place pour ranger vos vêtements et vos chaussures ? Pourquoi ne pas fabriquer un dressing ? Cette solution simple et rapide, pour peu que vous soyez un peu bricoleur, vous permettra d’avoir une installation sur-mesure.

 Les plans et les dimensions du dressing

 Les possibilités de réalisations d’un dressing sont nombreuses et dépendent avant tout de la forme et de la taille de la pièce prévue pour le recevoir. Avant de commencer votre chantier, nous vous conseillons de dessiner votre dressing sur papier, pour vous donner une idée du projet et de le budgéter plus facilement.La longueur du dressing dépendra des dimensions de la pièce où il sera installé. Pour gagner plus de place et épouser les murs de la pièce, vous pouvez le disposer en U, en L ou en long.

Pour la hauteur, prévoyez que le dressing atteigne le plafond (2,50m  en général). Vous gagnerez ainsi en surface de rangement. Pour la profondeur, comptez en général 50 cm pour pouvoir suspendre les vêtements les plus larges (vestes de costume, manteaux, …) et installer des tiroirs suffisamment profonds pour ranger les sous-vêtements et les chaussures.

Contactez un artisan rénovation de Perpignan si vous n’y arrivez pas !

Le cadre du dressing

Une fois les dimensions prises, vous pourrez passer à l’installation du cadre du dressing. Pour ce faire, il faudra choisir deux planches de 2,50 m de hauteur et d’une profondeur de 50 cm (si elles correspondent aux dimensions choisies pour votre dressing).Fixez ensuite avec des vis et des chevilles quatre rails correspondant à l’épaisseur de la planche, disposés en vis-à-vis au plafond et au sol.

L’intérieur du dressing

Une fois le cadre de votre dressing réalisé, vous pourrez fabriquer les étagères. Pour les supporter, vous devrez fixer à l’aide de vis et de chevilles des tasseaux au mur et sur le flanc intérieur des planches formant le cadre (en forme de U donc). Ces tasseaux pourront être simplement en aggloméré, si leur épaisseur est suffisante pour porter des charges relativement lourdes.

Penser à prévoir suffisamment d’espace entre chaque étagère pour ranger vos vêtements, et prévoyez une hauteur suffisante entre la planche du plafond et l’étagère la plus proche pour y pendre vos vestes, pantalons et chemises et prévoir la pose au sol d’un meuble à chaussures ou encore d’un meuble à tiroir. Il vous faudra installer une tringle de suspension. Cette installation requiert de fixer une barre de suspension entre les deux planches du cadre. Quelques trous, deux supports de fixation et des vis suffiront à l’installer.

Si vous envisagez de fermer votre dressing, vous aurez le choix entre trois types de portes : coulissantes, pliantes ou battantes. L’installation des portes coulissantes est très souvent conseillée en raison de leur aspect pratique et de leur faible encombrement. Il suffit de poser les portes sur des rails fixés au sol et au plafond, de la même façon que les planches formant le cadre du dressing.

Les finitions

Une fois votre dressing installé, vous pourrez vous occuper des finitions, à savoir peindre, si vous avez choisi du bois brut, les planches de la couleur de votre choix (voir article sur les peintures).Si la pièce dans laquelle le dressing est installé est peu ou mal éclairée, collez des lampes à leds, de préférence à lumière blanche pour ne pas altérer la couleur de vos vêtements.

Enfin, libre à vous d’aménager votre dressing comme bon vous semble, en y ajoutant par exemple des tiroirs, des paniers, un porte-ceintures ou encore un porte-cravates.

Combien coûte la fabrication d’un dressing ?

Installer un dressing soi-même est autrement moins coûteux que de faire appel à un professionnel. Le prix dépendra surtout du bois que vous choisirez (si tant est que vous choisissez ce matériau). Les portes alourdiront votre budget de 30 à 50 % en fonction de leur matériau et de la présence de vitres sur les surfaces. On vous recommande donc d’effectuer un calcul prenant en compte toutes les dépenses pour prévoir l’achat de l’ensemble des accessoires, et vous éviter de mauvaises surprises au bout du compte.

Category: Non classé

Maison – Allergies : garder sa maison saine

Posted on by

Le tabac, les animaux, les combustibles, la moisissure, les produits ménagers ou encore les acariens, sont des intrus qui troublent notre santé au quotidien. En effet, notre intérieur est rempli de polluants pouvant causer certaines gênes importantes comme les allergies. Quelques précautions sont à prendre afin de minimiser ces intrus et vivre dans un habitat sain, selon le livre : Habitat sain et sans allergène

Aérer quotidiennement

Contrairement à ce que l’on croit, l’air intérieur n’est pas toujours moins pollué que l’air extérieur. Certains polluants peuvent être vus par les humains, comme les poils d’animaux, ou la fumée de cigarette, alors que les COV sont invisibles car ce sont des composés organiques volatils (COV). Il faut donc aérer au moins 10 minutes quotidiennement toutes les pièces de la maison, afin de renouveler l’air pour éviter la concentration de ces composés organiques microscopiques au sein de votre logement.

Veiller à une bonne ventilation

Tous les logements français construits après 1970 doivent être équipés d’un système de ventilation. Naturelle ou mécanique, la ventilation assure en permanence la circulation de l’air, ce qui empêche les polluants et l’humidité d’entrer à l’intérieur de la maison. Il est important de l’entretenir car elle évite également l’accumulation du monoxyde de carbone. Pour qu’une ventilation fonctionne correctement, il ne faut jamais obstruer la grille d’entrée d’air et la nettoyer régulièrement. Si la maison est équipée d’un appareil de chauffage au bois, au fioul, au gaz, ces entrées d’air sont d’une nécessité indispensable pour la sécurité des occupants.

Repérer les sources de pollution

Afin d’éviter les allergies, une bonne aération ne parvient pas toujours à évacuer tous les polluants de votre intérieur. Maux de tête, démangeaisons des yeux, toux sèche… Tous ces symptômes peuvent annoncer une allergie mais son origine est parfois difficile à déterminer. Afin de réduire ces risques, il suffit de ne pas négliger l’hygiène de son habitat comme veiller à faire la poussière régulièrement, éviter de mettre des tapis, de la moquette ou des tissus d’ameublement, qui retiennent plus facilement les poils d’animaux et les acariens. Il ne faut pas hésiter à laver rideaux et housses en tissu régulièrement et nettoyer la literie à la vapeur. Le lavage à la vapeur est recommandé car il assainit naturellement. Mais surtout, ne pas oublier qu’un habitat sain est un habitat sans fumée de cigarette.

Ne pas négliger l’humidité

L’humidité provoque d’abord des traces de moisissures sur les murs d’un logement. Or la moisissure est la cause importante d’allergies et troubles de santé. Une humidité très importante peut être marquée par la présence de cloques sur la peinture, par un papier peint qui se décolle ou encore l’apparition de salpêtres sur les murs, dans ces cas là, il est nécessaire de faire un diagnostic par un professionnel. Ces problèmes d’humidité dans un logement peuvent être causés par un problème d’aération, dans ce cas présent, installer des VMC ou des bouches d’aération peut régler le problème. En revanche en cas de mauvaise étanchéité du toit, des huisseries, des murs, ou un problème d’humidité du terrain, les travaux peuvent s’avérer conséquents.

Category: tendances

La rénovation pour une maison passive

Posted on by

Pour réaliser une bonne rénovation afin de rendre votre logement plus performant et indépendant sur le plan énergétique, il existe de nombreuses solutions techniques à appliquer dès maintenant.
En procédant ainsi, vous allez dans le sens du Grenelle de l’Environnement et cerise sur le gâteau, en tant que artisan rénovation vous profiterez de subventions et de prêts à taux zéro (taux 0), ainsi que d’une T.V.A. à 5,5% .

Les points importants pour une bonne rénovation :

1- ventilation automatique avec récupération de chaleur.
2- une isolation très épaisse, supérieur aux normes en vigueurs (exemple 20cm pour les murs, 30cm pour les toitures…)
3- pose de fenêtres ultra performantes (pose d’un double vitrage, voire triple vitrage et même quadri vitrage).
4- mise en place d’un chauffage à haut rendement énergétique.
5- supprimer les fuites d’air, pour arriver à une tolérance proche de zéro, car le principe même de la maison passive consiste à ne pas chauffer du tout.
6- créer un sas d’entrée afin d’avoir un palier de décompression, qui évitera de refroidir la maison lors des nombreuses venues.

Maison passive, principe des économies d’énergies

La maison passive est un concept qui mène sont petit bonhomme de chemin. Le but de cette maison passive consiste à utiliser des matériaux respectueux de l’environnement afin de réduire les déperditions d’énergie.
Les surcoûts d’une telle construction sont amortis sur le long terme, et la plus value à la revente est très appréciable.
Quant on sait que les aides de l’Etat pour construire une maison écolo sont nombreuses et intéressantes, notamment avec les crédits d’impôts, les taux à prêt 0 …), il ne faut plus hésiter une seconde et participer dès à présent à moins polluer et consommer bien moins.
Le principe de la maison passive impose d’isoler au maximum, avec des épaisseurs d’isolants doublés. Il suffit de multiplier par 2 les épaisseurs par rapport à une maison traditionnelle.
La maison bois rentre dans la catégorie des maisons passives, car le bois contient des propriétés isolantes au dessus de la moyenne.
Bien que le coût d’une maison passive est environ deux fois plus cher, avec un coût au m² avoisinant les 2000€/m², votre consommation d’énergie peut être divisée par 4, avec une consommation de 17kilowatts/heure par mètre carré et par an, soit 3 fois moins que la norme 2020.

Les avantages de l’étanchéité à l’air du bâtiment

 L’étanchéité à l’air appliquée aux maisons RT2012 permet :

  • d’atteindre les performances imposées pour toute construction de maison BBC, RT2012 ou à Energie Positive en réduisant considérablement les fuites d’air. En effet, une bonne étanchéité à l’air du bâti permet d’économiser jusqu’à 8kWhep/m2.an  
  • d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de garantir son renouvellement sanitaire pour une meilleure qualité de vie pour les occupants de la maison.
  • d’apporter un meilleur confort au sein de la maison, car une bonne étanchéité à l’air garantit le confort acoustique et thermique du bâtiment (protection contre le bruit et le froid)
  • d’optimiser le fonctionnement de la ventilation mécanique centralisée (VMC) pour un meilleur renouvellement de l’air dans l’habitation.
Category: rénovation